DEVENIR SAGE-FEMME

La formation en Sciences Maïeutiques

/Devenir sage-femme
Devenir sage-femme2018-12-12T11:50:48+00:00
contact ordre départemental des sages-femmes de Haute-Garonne

Devenir sage-femme : conditions d’admission

Devenir sage-femme Haute-Garonne

Sont admis à s’inscrire en école de Sages-Femmes, les étudiants classés en rang utile dans l’option « Maïeutique » (Sage-Femme) à l’issue du concours final de la Première Année Commune des Etudes en Santé (PACES) au sein des facultés de médecine et de pharmacie de Toulouse, Ces étudiants doivent avoir 18 ans révolus au 31 décembre de l’année du concours (il n’y a pas de limite supérieure d’âge d’admission).

Ils n’ont droit qu’à deux inscriptions en PACES: les candidats classés à la fin de la 1ère année peuvent, s’ils n’ont pas accès à la filière choisie (Maïeutique, Médecine, Odontologie, Pharmacie) pour les trois facultés de Toulouse (Sites de Purpan – Rangueil et Maraîchers), se réinscrire pour une 2e année en vue d’améliorer leur classement.

Un numérus clausus est fixé chaque année par un arrêté conjoint des ministères de la santé et de l’Education Nationale : il était de 26 pour le concours 2018, avec une répartition sur les trois sites facultaires cités ci-dessus.

L’admission définitive est subordonnée à la production d’un certificat médical émanant d’un médecin agréé attestant l’aptitude du candidat à l’exercice de la profession et aux vaccinations obligatoires pour l’exercice d’une profession de soins.

Possibilités d’accès direct en 2ème ou 3ème année de formation en sciences maïeutiques

L’arrêté du 24 mars 2017 relatif aux modalités d’admission directe en deuxième ou troisième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme permet aux candidats justifiant de certains diplômes de déposer un dossier en vue d’une admission directe dans une des quatre filières médicales : il faut être titulaire d’un diplôme docteur en médecine, docteur en chirurgie dentaire, docteur en pharmacie, diplôme d’état de sage-femme, diplôme d’état de vétérinaire, diplôme d’état d’auxiliaire médical ; diplôme de master ou d’ingénieur.

Les modalités d’admission et de constitution du dossier sont définies dans l’arrête sus-cité.

Ce n’est pas un accès de droit et le nombre de places attribuées est limité. Il est déterminé chaque année par arrêté ministériel pour les centres d’examen désignés à cet effet.

Devenir sage-femme : La formation

L’école de sage-femme est située dans le Pôle régional d’Enseignement et de Formation aux Métiers de la santé, voie du TOEC avec les écoles / ou instituts du CHU de Toulouse.

Elle est rattachée à l’UFR de médecine de Toulouse-Rangueil et les étudiants sont inscrits à l’Université Paul Sabatier. Les enseignements se déroulent sur le site de l’école ou sur ceux de l’Université Paul Sabatier pour certains enseignements mutualisés. Ils sont dispensés par des enseignants universitaires, hospitaliers et libéraux, compétents dans un domaine d’activité ou une spécialité (Médecins, Sages-Femmes, Psychologues, Administratifs, …)

Durant les quatre années de formation, les étudiants bénéficient d’un suivi pédagogique individuel assuré par l’équipe pédagogique.

Un encadrement pédagogique est effectué à l’occasion des stages par divers professionnels de santé au sein des établissements publics/privés ou chez des praticiens libéraux agréés pour la formation des étudiants Sages-Femmes.

Devenir sage-femme : Premier cycle (PACES + 2 ans)

Le Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (DFGSMa) comprend six semestres de formation validés par l’obtention de 180 crédits européens (ECTS) correspondant au niveau licence. Les deux premiers semestres de la formation correspondent à la première année commune aux études de santé (PACES).

C’est une formation en alternance qui enchaîne temps d’enseignements théoriques et pratiques, complémentaires et interdépendants, permettant de développer la professionnalisation de l’étudiant.

L’enseignement théorique (42 semaines sur deux ans – cours magistraux- ED-TP-TD) est organisé sous forme modulaire dans les Unités d’Enseignement suivantes: Sémiologie générale, Agents infectieux- Hygiène ; Tissus sanguins-Système immunitaire ; Appareil cardio-respiratoire ; Reins –Voies urinaires ; Systèmes digestif, locomoteur, neurosensoriel, dermatologique ; Santé-Société-Humanité ; Santé publique- démarche de recherche ; Pédiatrie –Puériculture ; Génétique médicale ; Hormonologie-Reproduction ; Maïeutique- Obstétrique ; Gynécologie ; Pharmacologie.

Ainsi que des Unités d’enseignements librement choisies par l’étudiant sur une liste fixée par la structure de formation

L’enseignement clinique (33 semaines de stages temps plein sur deux ans) complète la formation théorique par des activités d’apprentissage permettant à l’étudiant d’appréhender la relation de soin. L’enjeu est d’acquérir les concepts et les principes nécessaires à l’étudiant pour la construction progressive des compétences professionnelles dans les domaines suivants : Soins généraux (services de médecine et/ou chirurgie), Suivi pré, pré et post- natal dans les différents secteurs des maternités ou d’exercice libéral.

Ces stages s’effectuent soit en temps plein (5 jours par semaine) soit sous forme de gardes.

Devenir sage-femme : Deuxième cycle (2 ans)

Le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques (DFASMa) sanctionne le 2ème cycle et comprend quatre semestres validés par l’obtention de 120 ECTS. Il confère le grade de master et sa validation permet d’obtenir le Diplôme d’Etat de sage-femme

Les enseignements du deuxième cycle conduisant au diplôme d’Etat de sage-femme comprennent des enseignements théoriques, méthodologiques, appliqués, pratiques et cliniques ainsi que l’accomplissement de stages. Ces enseignements tiennent compte des priorités de santé publique. Leur organisation est définie par les instances compétentes des structures assurant la formation.

L’enseignement théorique (29 semaines sur deux ans- cours magistraux- ED-TP-TD) est organisé sous forme modulaire dans les Unités d’Enseignement suivantes: Santé-Société- Humanité ; Santé publique- démarche de recherche ; Pédiatrie –néonatologie ; Hormonologie-Reproduction ; Maïeutique-Obstétrique ; Gynécologie et santé génésique ; Pharmacologie ; Démarche de recherche ; écriture et soutenance d’un mémoire.

L’enseignement clinique (46 semaines de stages temps plein sur deux ans dont un stage intégré de 21 semaines en dernière année) a pour finalité le développement des compétences fondamentales nécessaires à l’exercice de la profession, l’acquisition des compétences spécifiques et transversales décrites dans le référentiel métier et compétences de sage-femme et la maîtrise du raisonnement clinique. Il permet une approche réflexive des situations, le développement de l’autonomie et la capacité d’adaptation à des situations cliniques complexes.

Au cours de ces deux années, l’étudiant aborde les différents modes d’exercice de la profession de sage-femme en milieu hospitalier et extrahospitalier et construit son projet professionnel. Les compétences spécifiques et transversales s’acquièrent au travers de stages cliniques dans les domaines pré, per et post natal ainsi que le suivi gynécologique et la planification familiale.

Ils s’effectuent soit en temps plein (5 jours par semaine) soit sous forme de gardes.

Les étudiants rédigent un mémoire individuel, sous la responsabilité d’un directeur de mémoire. Ce mémoire donne lieu à une soutenance publique devant un jury en DFASMa 2 (5ème année)

Un certificat de synthèse clinique et thérapeutique est organisé au cours du dernier semestre de formation. Il est destiné à vérifier les compétences acquises par les étudiants et leur capacité à synthétiser leurs connaissances.

Les étudiants admis en 1ère année d’études à compter de la rentrée 2018-2019 devront effectuer, dans les conditions définies réglementairement, un service sanitaire pour obtenir le DE de sage-femme.

Les modalités de contrôle des connaissances sont définies par les instances compétentes des structures organisant la formation (Commission pédagogique de maïeutique; Conseil de faculté de Rangueil ; CFVU de l’UPS), notamment en ce qui concerne l’acquisition, la compensation et la capitalisation des unités d’enseignement organisées au-delà de la première année commune aux études de santé.

Le diplôme d’Etat de sage-femme est délivré aux étudiants ayant validé l’ensemble des enseignements et des stages correspondants aux deux cycles de formation ainsi que le certificat de synthèse clinique et thérapeutique et soutenu leur mémoire avec succès.

Devenir sage-femme : inscription et frais de scolarité

Le montant des droits d’inscription est fixé avant chaque rentrée scolaire par le Ministère de l’Éducation Nationale.

A la rentrée 2018-2019 il s’élève à 184 € pour le 1er cycle (DFGSMa 2 et 3) et 256 € pour le 2nd cycle (DFASMa 1 et 2).

A la rentrée 2018-2019 les étudiants ne sont plus assujettis à une cotisation SS via une mutuelle étudiante : leur inscription au régime général de la SS est automatique. Une Cotisation de Vie Etudiante d’un montant de 90 € est obligatoire.

Le CHU de Toulouse assure la fourniture et l’entretien des tenues de stage pour un montant annuel de 20 €.

Devenir sage-femme : indemnités

Les étudiants peuvent bénéficier, sous condition d’attribution, de bourses délivrées par le Conseil Régional.

Au cours du 2ème cycle (4ème et 5ème années), les étudiants bénéficient du statut d’étudiant hospitalier et perçoivent un salaire dont le montant est fixé réglementairement qui est versé mensuellement par la Direction des Affaires Médicales du CHU.

Devenir sage-femme : accès à des diplômes complémentaires

L’accès à des formations, universitaires ou autres, directement en lien avec l’exercice professionnel est possible dans les domaines de l’obstétrique ou de la gynécologie, de même que dans des domaines annexes tels que l’acupuncture ou l’homéopathie. (Liste non exhaustive)

Un accès à la recherche ou à un diplôme de 2ème ou 3ème cycle dans des domaines tel que les Sciences de l’Education, la Santé Publique, le Management, est envisageable sous condition d’accessibilité.

Devenir sage-femme : Vie étudiante

Les étudiants ont accès aux prestations du CROUS, aux restaurants du personnel du CHU et aux Restaurants Universitaires.

Il existe une association des étudiants sages-femmes de Toulouse : « Le Premier Cri » et une association nationale des Etudiants sages-Femmes (ANESF) adhérente à la FAGE

Pour en savoir plus :

Ecole de Sage-Femme de Toulouse : 74, Voie du TOEC – TSA 40031 – 31059 TOULOUSE cedex 9 – Tél. 05 61 32 40 50 – www.chu-toulouse.fr

Ordre national des sages-femmes : www.ordre-sages-femmes.fr

Association Nationale des Etudiants Sages-Femmes www.anesf.com

Association « Premier Cri » : association des étudiants sages-femmes de Toulouse presidentlepremiercri@gmail.com

Site du Ministère de la santé www.sante.gouv.fr

Université Paul Sabatier Toulouse III www.ups-tlse3.fr